Mon petit coin de lecture – Dans tes yeux de Céline Musmeaux

0
94

Résumé :

« L’amour peut-il nous ouvrir les yeux sur notre propre beauté ? »

À dix-sept ans, Nina accepte difficilement ses rondeurs et préfère éviter le regard des autres. Plutôt introvertie, elle vit donc sa scolarité dans son coin, souriant à ses copines, mais fuyant les garçons.

Un matin, son quotidien est bouleversé par un choc avec l’un d’entre eux. Après avoir fait tomber ses affaires, un élève d’une classe voisine l’aide à les ramasser tout en entamant la conversation avec elle.

Seulement, Nina n’est pas à l’aise dans ce genre de situations. Elle choisit de s’échapper. Mais le sourire et l’insistance du jeune homme risquent bien de chambouler son existence.

En pensant qu’il se moque d’elle, Nina va se sentir blessée et le repousser. Cependant, Greg ne va pas abandonner.

Va-t-il réussir à lui faire comprendre à quel point elle est belle à ses yeux ?

Mon avis :

Chaque mois, dorénavant j’attends avec impatience le nouveau roman de Céline…

Pourquoi?

Voici les raisons:

– Ses sujets sont variés mais actuels.
– Ils sont ouverts à un large panel de lecteurs / lectrices
– Son écriture est tellement fine et sans fioritures qu’on en devient fan dès les premières lignes
– Mais surtout….je suis considérablement devenue une vrai MUSMETTE !!

Je vous emmène ce mois-ci, découvrir l’histoire de Nina & Greg.

Nina, est une jeune femme de 17 ans, lycéenne. C’est un bout de femme au caractère bien trempé, mais terriblement complexée par son apparence.
Pour elle, comme elle ne rentre pas dans les « diktats » de la minceur actuel dans le milieu scolaire, elle se surnomme « l’hippopotame »…
La jeune fille n’est pas très populaire dans son lycée, comme elle a des formes et qu’elle est bien développée, elle est souvent moquée, ou malmenée par des garçons avec les hormones en ébullition…Mais, si elle n’est pas forcément heureuse dans son établissement scolaire, elle ne l’ait pas forcément plus dans son entourage familial…
Nina subit les brimades sans cesse de son papa qui lui rappelle à chaque occasion car elle n’est pas mince, et sa maman…n’ose pas contredire son mari et du coup, Nina se sent délaissée…jusqu’à ce que Greg fasse une entrée fracassante dans sa vie…

Gregory, est le beau gosse du lycée. Populaire, il a toutes les filles qu’il veut à ses pieds…
Toujours flanqué de son ami Killian, c’est vraiment le clown de service…mais pourtant…
Le jeune homme vit en effet entourée de femmes, de sa maman et de ses 2 soeurs. Il est l’homme de la maison, mais surprotégé… Mais que cache t’il derrière ses sourires qui font craquer toutes les minettes? Ne dit-on pas que les apparences sont trompeuses?

Ce roman est basé sur l’acceptation de soi, la confiance en soi et la confiance en l’autre…

Comment aimez quelqu’un quand on ne s’aime pas soi-même? Comment accepter que l’être aimé nous trouve belle à croquer quand on se trouve soi-même détestable?
Mais surtout….comment passer au-dessus du regard des autres et de leurs jugements?

L’Auteure nous livre là une histoire authentique et plein de bon sens. Basée sur une période de la vie où le regard des autres est compliqué, au fil des pages j’ai pleuré avec Nina, j’ai été en colère comme Greg, j’ai été d’accord avec Alice et j’ai surtout eu envie de casser le nez à mon tour à Kilian…

Chaque livre de cette Auteure a le don de vous transporter, et dans certains cas de vous faire revivre certains passages de vos vies, et surtout vous remettre en question.
En l’occurrence, dans ce tome, je me suis remise en question quand à ma propre adolescence, me dire que je n’aurai pas dû me laisser faire moi aussi, car comme Nina j’avais pas confiance en moi dû à mes formes….

Ce qui m’a touché aussi c’est le combat sur lui même qu’à mener Greg tout au long des pages… Lui qui est si sensible, il a essayé de défendre son honneur et celui de dulcinée par ses poings, mais c’est avec sa justesse et sa sensibilité qu’il va réussir à s’affirmer en tant qu’homme et aider la femme qu’il aime plus que tout… Sa sensibilité m’a beaucoup affecté, et il m’a fait pleurer lors des passages où il se décourageait…

Les deux héros m’ont aussi bien touchée l’un que l’autre. Chaque devait se battre contre ses propres préjugés et sa vision de soi pour s’affirmer…

L’adolescence est vraiment une période ingrate, mais avec des romans tel que « DANS TES YEUX », je pense personnellement que cela peut adoucir cette période, et rien que pour cela, je ne peux dire qu’un grand et immense BRAVO à CELINE MUSMEAUX !

Incontestablement, ce roman est à mettre dans toutes les mains de nos ados en mal être!

 
@monpetitcoinlecture85 monpetitcoinlecture

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire
Merci de renseigner votre nom